Adolescence

  • Adolescence
  • Adolescence
  • Adolescence
  • Adolescence
  • Adolescence

L'adolescence s'inscrit à travers le passage parfois perturbé de l'enfance vers l'âge adulte. Mais il s'agit sans doute plus que d'une transition, cette période délicate étant marquée par la construction identitaire de l'adulte en devenir. 

Alors qu'enfant les repères étaient aisés, aujourd'hui tout est remis en question, et ses parents avec... Ces attaches, qui jadis demeuraient rassurants et structurants pour le petit d'homme, deviennent rapidement insupportables pour lui et par la même occasion pour ses proches. Le jeune en recherche d'autonomie et de distanciation parentale, en même temps qu'il revendique sa place et son statut de jeune Personne, s'achemine vers cet inconnu... occasionnant en lui de profonds remaniements psychologiques.

Ce temps laisse alors place à de possibles fragilités qu'il convient de nommer lorsqu'elles s'affirment de façon bruyante, et de distinguer lorsqu'elles se font discrètes. 

Elles peuvent se manifester de manière « bruyante » : par un important absentéisme en cours, une violence verbale et /ou comportementale envers soi / autrui, des troubles alimentaires (anorexie/boulimie), la consommation de produits illicites, les scarrifications corporelles ..., ou bien de façon plus « silencieuse » : par l'expression d'un certain repli sur soi-même, d'une solitude affective et relationnelle, d'idées noires récurrentes, de questionnements multiples sur l'existence ainsi que sur son devenir affectif/amical/amoureux et socio-professionnel, pouvant par là-même susciter de vives angoisses...

Les inquiétudes parentales: les doutes et le sentiment de culpabilité que leur enfant peut faire émerger sont autant de mouvements émotionnels qu'il est important de verbaliser et de remettre en lien avec l'histoire familiale.

Plusieurs types d'accompagnement psychologique

La psychothérapie

et les consultations cliniques ponctuelles offrent une mise en sens des symptômes qui s'insinuent dans la vie du jeune et de ses proches. Ces séances offrent un soutien marqué par l'étayage bienveillant du psychologue et ont pour objectif d'(e):

  • favoriser la communication du jeune auprès de son entourage,
  • proposer au jeune une mise en sens de ses problématiques
  • aborder la mise en oeuvre des stratégies concrètes visant à apaiser ses conflits.

Un examen psychologique

permet :

  • d'éclairer (au moment de cette évalutation) les potentialités intellectuelles et psychoaffectives,
  • d'évoquer les problématiques de l'adolescent et de proposer des orientations diagnostiques et thérapeutiques si besoin.

Il a finalement pour intérêt de délimiter les problématiques psychiques et de souligner de prossibles perturbations plus profondes de nature pathologique tout en proposant des axes concrets de travail ouvrant sur un Projet Personnalisé. 

Le groupe de parole thématique

fait parti des nouvelles médiations thérapeutiques proposées auprès de l'adolescent qui peut alors partager son expérience avec celle de ses pairs. Ces ateliers d'échange en petit groupe ont pour visée de permettre aux adolescents de communiquer ensemble leur problématique et de re-vivre (rejouer) à l'intérieur de cet espace (séance) des situations conflictuelles vis à vis desquelles ils ont du mal à se distancer. Le regard de l'autre, de cet alter-égo, devient le support d'étayage dont le jeune a besoin pour comprendre et accepter progressivement les remainements identitaires qui se jouent en lui.

Les ateliers philo enfant/ado

Ateliers philo enfant/adoJe reçois trois groupes d’enfant ou ado, âgés de 6 à 16 ans (6-8 ans, 9-12 ans et 13-16). La séance dure 40 minutes, les ateliers sont proposés à 6 participants en moyenne et 1 à 2 fois/mois. Les enfants sont assis en cercle et parleront 10 minutes librement, en se passant un « bâton de parole » une fois les six consignes énoncées comme suit : On va faire de la philosophie  – Cela va durer 10 minutes  – On va réfléchir à un mot ou une phrase  – On va se placer de la place d’un habitant du monde  – Je ne vais pas intervenir  – Vous ne pourrez parler qu’avec le bâton de paroles.

Les enfants ne prennent la parole qu'une fois ce bâton en main, pour apprendre à respecter la parole de chacun. Le bâton circule dans toutes les mains, même de ceux qui ne souhaitent pas parler.  Ils peuvent alors le garder quelques instants et penser tout bas.

J’observe le groupe et écoute attentivement les échanges sans intervenir dans ce premier temps. Mon travail repose sur le recueil écrit de ces paroles.

Puis un débat s’en suit durant les trente minutes suivantes, à partir de questionnement d’enfant que je reprends, de lecture mettant en perspective le thème et de dessins pour les plus jeunes, de mises en situation avec le quotidien pour les pré-ado et de citations de grands philosophes pour les ados… Une conclusion est proposée reprenant un mot/idée propre à chacun.

A la fin du cycle des ateliers Philo, un recueil de données écrit de façon anonyme sera offert à chaque participant, afin qu’il puisse conserver une trace de son parcours philosophique avec le groupe.

Pour en savoir plus